Voyage Bali, Jour 1 : un long vol low cost

par le-bearnais
50 vues

Cet article fait partie du récit de notre voyage de 3 semaines en Indonésie, dans lequel tu trouveras tous les détails de notre séjour : programme jour après jour, visites, activités, restaurants, hébergements à Bali, Nusa Penida, Java, Sulawesi du Nord, Bunaken et tous nos conseils voyage basés sur notre expérience là-bas.

Jour 1 : 1h de taxi, 3 vols et 1 transfert en van plus tard…

Logo Air France Hop

Ça y est, c’est le grand départ. Le jour J. Après des mois intenses de préparation, de questionnement, nous y sommes. Le début d’un voyage de 3 semaines en Indonésie. Notre premier voyage en Asie, notre premier voyage si long, si loin, à l’aventure au bout du monde !

Nous avons 3 vols à faire avant d’arriver à destination :

  • Vol Pau > Paris Roissy Charles de Gaulle, avec la compagnie Air France HOP!
  • Vol Paris > Moscou-Cheremetièvo > Denpasar, avec la compagnie russe Aeroflot.

L’escale à Moscou est de 1h40. Nous aurions pu prendre le même vol avec une escale de 1 heure seulement mais sans connaitre les modalités de contrôle, d’entrée, de correspondance autonome ou suivie, nous ne voulions pas prendre de risque.

Le vol Hop s’est très bien passé. Rien de particulier à signaler. A notre arrivée, nécessité de changer de terminal (nous arrivons d’un vol intérieur et devons rejoindre un terminal plus gros). C’est une donnée à prendre en compte, peu importe d’où vous venez si c’est d’un autre aéroport français, prévoyez le temps de :

  • Récupérer vos valises.
  • Trouver et prendre la navette (bus) jusqu’au bon terminal.
  • Procéder à nouveau à l’enregistrement et au dépôt de vos bagages.
  • Passage des contrôles de sécurité etc…

Je vous déconseille d’avoir moins de deux heures entre vos vols. C’est une marge minimum de sécurité. En dessous, c’est compter sur la chance que tout se passe sans encombre car un retard sur votre premier vol, un problème avec la navette qui ne passe pas au bon moment, du monde à l’enregistrement, sont de risques qui pourraient vous mettre en retard et vous faire rater votre vol.

Compagnie Aeroflot : moins cher, moins beau, moins bon !

Logo compagnie Aeroflot

Dès l’arrivée dans l’avion, cela ne fait clairement pas rêver. Petite précision : je n’aime pas l’avion. Mon vol le plus long était de 3 heures. J’avais donc une appréhension certaine de voler pendant 18h environ.

L’appareil est clairement vieillissant, les sièges ont déjà bien servi… N’ayant jamais pris de long courrier, je ne constate en fait pas vraiment de différence de confort par rapport aux vols low cost que j’ai déjà pris…. Sauf que la durée du vol va être légèrement plus longue… pour les jambes, c’est quand même mieux… mais pour le reste, c’est identique. Première déception.

Côté multimédia, c’est le néant intersidéral. Un cliché stéréotypé : aucun film, aucun divertissement.  A peine de vieux mini clips ou courts documentaires russes… on est proche de la propagande ! Une interface en russe ou en anglais seulement… heureusement, nous avions été prévoyant.

Vous verrez de nouvelles grosses déceptions et problèmes avec cette compagnie lors du vol retour de notre voyage à Bali.

Pendant le vol, on nous fournit la carte des repas (identique quel que soit le repas). Nouvelle déception car une fois sur 2, étant dans le 2ème tiers arrière de l’appareil, il n’y a souvent plus le choix lorsqu’on nous sert… on doit donc se contenter de ce qu’il reste. C’est peut-être normal mais cela se rajoute aux autres mauvaises surprises.

Seul vrai point positif, nous sommes sur une rangée « à 2 », que j’ai pu réserver sans frais avant le départ (lors de l’enregistrement en ligne). Un vrai plus. On ne dérange personne lorsqu’on veut se lever ou aller faire un tour.

Bilan

Nous déconseillons fortement cette compagnie. Nous l’avions choisi car c’était le vol Paris Bali le moins cher mais avec une différence de même pas 10% par rapport au prix des billets chez les autres compagnies (dont Emirates). La faible différence de prix au regard de tout le confort perdu ne valait pas la peine pour un vol si long.

Conseils du jour

  • Si l’économie entre le billet d’avion le moins cher et l’équivalent chez une compagnie reconnue pour la qualité de ses appareils et son niveau de confort est minime, privilégiez le confort. Vous volerez aller-retour entre 32 et 40 heures en général, ce qui peut être dur physiquement. Il serait dommage d’arriver courbaturé, à bout de nerfs, juste pour avoir économisé quelques euros.
  • Regardez en avance sur le site de votre compagnie le type d’avion affrété, les équipements & divertissements proposés et prévoyez le cas échéant de l’occupation : musique, films sur tablette ou smartphone, lecture.
  • Au cas ou la compagnie ne le proposerait pas : bouchons d’oreilles et cache-œil sont 2 accessoires indispensables, à compléter avec le coussin pour la nuque !

Il ne faut pas être timide : un commentaire fait toujours plaisir !

Cet article était bien ? Je vous invite à découvrir les suivants :